• Poutrelles Métalliques

     

    Réseau du petit Patrimoine

    Pour un plus que centenaire, ce gigantesque meccano a encore fière allure. Son aspect de légèreté ne nuit pas à sa solidité !  Inauguré le 24 mai 1893, ce type de construction était la première du genre en France.

     

     

    Réseau du petit Patrimoine

    La Tour Eiffel ?

     


    Réseau du petit Patrimoine

    Non ! Mais comme la Tour Eiffel, le fer puddlé a servi de matériau et la technique du boulonnage a été retenue pour assurer la dilatation naturelle de l’ouvrage.

     

     


     

     Réseau du petit Patrimoine

    Son élégance est due aux sept piles métalliques ajourées, chacune d’elles étant formées de deux jambes dont l’écartement au sol atteint 12 mètres pour la pile la plus élevée.

     

     

    Réseau du petit Patrimoine

    Solidement arcboutées sur des embases de maçonnerie de 4 mètres  au-dessus du sol, les jambes se jouent du vent d’ouest qui s’engouffre dans la vallée.

     

     

    Réseau du petit Patrimoine

    Pour suivre les mouvements de dilatation du tablier, les piles du viaduc pivotent sur elles-mêmes au moyen de charnières. Les mouvements de ce colosse aux pieds d’argile sont imperceptibles à l’œil nu.

     

     

    Réseau du petit Patrimoine

    Construit par l’architecte Harel de la Noé, il jette ses 109 mètres de portée au-dessus du ruisseau le Spernot et le domine de près de 20 mètres.

     

     

    Réseau du petit Patrimoine

    Si l’aspect technique à son importance, ce n’était pas la préoccupation première des gamins d’autrefois. Certains se sont essayés à l’alpinisme en grimpant le long des piles… jeux dangereux s’il en est.

     

     

    Réseau du petit Patrimoine

    On y a aussi vu un parachutiste d’occasion qui à la suite d’un pari stupide, heureusement sans conséquence, se laissa tomber du parapet muni d’un large parapluie !

     

     

    Réseau du petit Patrimoine

    Du coté de l’ancienne Brasserie de Lambézellec, le tablier est solidement ancré par de forts tirants en fer,

     

     

    Réseau du petit Patrimoine

    tandis que de l’autre coté il peut glisser sur des rouleaux.

     

     

    Réseau du petit Patrimoine

    Attention : une cheminée peut en cacher une autre !

    Le bruit de ferraille et le tremblement du pont se ressentaient jusqu’en bas quand le « train patates », dont le panache se diluait entre les branches des châtaigniers, passait en s’annonçant d’un coup de sifflet. 

     

     

    Réseau du petit Patrimoine

    Plus de risque aujourd’hui de voir la cheminée du « train patate » se confondre avec celle de la brasserie. Le dernier train est passé fin 1946. Transformé pour permettre la circulation des véhicules, les automobiles y passeront jusque dans les années 70. Depuis, la circulation est réservée aux deux roues et aux piétons.

     

     

    Réseau du petit Patrimoine

    En bas, dans le cadre feuillu du bois de la « Brass », les promeneurs peuvent serpenter le long du ruisseau du Spernot ou regarder les boulistes jouer…

    Malgré les réparations successives, le pont s’est dégradé au point d’envisager sa destruction partielle il y a une dizaine d’années. Il n’en n’a rien été. En mars 2010, le viaduc a bénéficié d’un million d’euros pour sa remise en état. Il est désormais inscrit au schéma directeur vélo de Brest Métropole Océane et compte bien voir beaucoup de monde y passer durant encore de nombreuses années…


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 13:58

    je vais revenir lire tout ça de plus prêt !

     

    t'as pas le droit a l'erreur mon gars !!!

    2
    Samedi 13 Novembre 2010 à 13:16

    bonne doc, bravo a toi

     

    Au fait ? les photos bleues sont belles ? il me tarde de voir ça, allez, vite vite vite en ligne !

     

    Gros bisous à toi

    3
    Dimanche 14 Novembre 2010 à 19:28

    Pas toutes belles, il faut que j'y repasse... Dire qu'il va falloir que j'attende un jour de pluie pour être raccord avec les premières ! Ca ne vas pas être facile .

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :