• Comme l’âme, il y a des endroits auxquels on ne peut accéder !

    Pourtant parfois, alors que l’on ne s’y attend pas,

    ces âmes s’ouvrent…

     

    Surprise ! il y a de la lumière...

     

     

     

    Vous m’avez reconnu ?

    Non, pas le violoniste... ce n’est pas moi ! Je vous parle de l’encadrement de la porte !



     

    Ces âmes... sous le toit !

    Toujours pas ?

    Je ne suis pas non plus Sant-Alar...



    Ces âmes... sous le toit !

    ni Saint-Jean...



     

    et encore moins Sainte-Barbe.

    (qui n'a pas l'air très souriant, soit dit en passant...  Suis-je rasoir ?)



     

    Ces âmes... sous le toit !

    Ce soir, c'est soir de concert...



     

    Ces âmes... sous le toit !

    Jour de chance pour vous... et surtout pour moi !



     

    Ces âmes... sous le toit !

    Je profite de la préparation du concert pour me faufiler à l'intérieur de la chapelle et prendre, un peu trop rapidement à mon goût, quelques photos en espérant déranger le moins possible les répétitions...

    (et même si je dérange, c'est pour la bonne cause !)

     

     

     

    Ces âmes... sous le toit !

    Curieux !

    Oui, l'endroit est curieux. Je ne m'attendais pas à un intérieur aussi hétéroclite. Un vrai capharnaüm !



     

    Bon, il est vrai que les projecteurs et les enceintes ne font pas partie du décor habituel d'une petite chapelle bretonne... De là à dire que c'est une chapelle à géométrie variable, je vous en laisse le son... heu, le soin !



     

    Voila, vous y êtes maintenant ?



     

    Eh oui ! Sous le toit de la chapelle de Locmeven et derrière sa porte trop souvent inanimée, saint-Méen a une âme !

    A vrai dire, je n'étais pas là tout à fait par hasard. Je guettais depuis quelques mois la date du pardon de la chapelle. Mais apparemment, de pardon, il n'y a plus... C'est en cherchant la date de l'éventuel pardon que je suis tombé par hasard sur cette date de concert, le jour J, quelques heures avant son début !!!

    Il s'en est fallu de peu pour que vous ne lisiez pas ce post de si tôt.


     


    18 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires