• Le phare de morgat a été construit sur la falaise remplaçant un autre phare plus petit (aujourd'hui détruit) qui balisait la pointe de la jetée de l'ancien port de pêche où les thonniers de bois accostaient jusque dans les années 1980.

     

     

    1, 2, 3, soleil

    Au petit matin, entre brume et soleil, vu depuis  la pointe du menhir, le phare de la pointe du Kador. 

     

     

     1, 2, 3, soleil

    Le projet de réalisation d'un phare sur la pointe du Kador ne naît qu'en 1911. Il est inauguré le 9 avril 1914.

     

     

     1, 2, 3, soleil

    Il est 7 heures, Morgat s'éveille...

     

     

     

     La construction de ce phare pour éclairer le port est demandée par les pêcheurs dès 1878. En 1889, l'administration accorde l'autorisation d'installer un éclairage fixe sur le môle, mais la réalisation est différée faute d'argent.

     

     

     

    1, 2, 3, soleil

    Le sentier côtier partant du port étant fermé, il faut rejondre le phare soit par le sentier situé un peu plus haut au dessus du port ou par le bois en suivant "l'allée du phare".


     

     

     

     

    1, 2, 3, soleil

    Bleu, blanc, rouge...

     

     

     

    1,2,3, soleil

    Il est inauguré le 9 avril 1914 et éclaire en blanc les zones saines, en vert les écueils, en l'occurrence les Verrès ou la Pierre profonde. La côte est éclairée en rouge jusqu'au cap de la Chèvre.

     

     

     

    1, 2, 3, soleil

    En arrivant par l'allée du phare, après les palmiers...

     

     

     

    1,2,3, soleil

    Cette pointe était autrefois connue pour sa grande arche de granit, dite arche du Kador, dont la légende locale dit qu'elle s'est ouverte pour laisser passer un navire en détresse après que les marins eurent prié Sainte Marine de les sauver. L'arche s'est effondrée dans les années 1980.


    4 commentaires
  • Carnoët.

    Il y a quelques mois, je vous ai présenté la vallée des Saints. Nous avions quitté les statues alors qu'elles étaient encore à Saint-Pol de Léon. Aujourd'hui, je vous propose de les rejoindre dans la vallée (non, pas de Dana !) de Carnoët où elles vont définitivement prendre racine.

     

    1, 2, 3, soleil

    La vallée des Saints se situe sur la commune de Carnoët (22), non loin de la butte Saint-Gildas. Au sommet de celle-ci se trouvent les vestiges d'une motte cadastrale. En 1197, Richard coeur de Lion, roi d'Angleterre, envahit la Bretagne avec son armée. Il connut beaucoup de victoires, mais c'est à Carnoët qu'il subit une terrible défaite précisément au Tossen-Sant-Gweltaz.

     

     

    1, 2, 3, soleil

    Ainsi, après s'être unis et armés, les bretons livrèrent bataille aux Anglais. Cette bataille fit des milliers de morts du côté des Anglais. Le roi eut la vie sauve grâce à sa fuite en pleine nuit. Il garda la vie mais aussi une profonde humiliation.

    A gauche sur la photo, ce ne sont pas des statues de pierre mais des visiteurs en chair et en os. Ce qui vous donne une petite idée de la taille des statues...

     

     

    1, 2, 3, soleil

    Sur l'esplanade de l'atelier de sculpture, les 7 nouvelles statues nées en août 2010.

     



    1, 2, 3, soleil

     Santig-Du, Saint-Gildas et Saint-Hern.

     

     

    1, 2, 3, soleil

     Saint-Hern, Saint-yves et Saint-Patrick.

     

     

    1, 2, 3, soleil

    Sainte-Anne.

    Dicton : Si les fourmis s'agitent à la Sainte-Anne, l'orage descend de la montagne. Dicton prédestiné pour la présence de Sainte-Anne sur la butte Saint-Gildas ?

     

     

    1, 2, 3, soleil

     Santig-Du.

    Né au 13e siècle à Saint-Vougay, franciscain au service des pauvres à Quimper, mort de la peste. Très populaire en Bretagne, « Santig Du » est le patron des pauvres. Dans la cathédrale Saint-Corentin de Quimper, près de sa relique, une tablette reçoit encore du pain déposé là par des anonymes et récupéré par des personnes dans le besoin.

     

     

    1, 2, 3, soleil

     Saint-Gildas (Gweltas).

    Dicton : Temps de Saint Gildas, temps de glace.

     

     

    1, 2, 3, soleil

    Saint-Hern.

    Protecteur des hommes et des animaux.

     

     

    1, 2, 3, soleil

    Saint-Patrick.

    Dicton : Sème tes pois à la Saint-Patrick, tu en auras à ton caprice.

     

     

    1, 2, 3, soleil

     Saint-Yves, seconde version.

    Suite à une ploémique, kidnappée par son auteur, la première version n'a jamais quitté Saint-Pol de Léon.

    Dicton : A la Saint-Yves, le beau temps arrive. Considéré comme le dernier saint de glace en Bretagne, il est à l'origine d'un autre dicton « craignez le petit Yvonnet, c'est le pire de tous quand il s'y met. »

     Sur place, force est de constater que la statue de Saint-Yves est réellement plus petite que les autres !

     

    1, 2, 3, soleil

     Saint-Herbot.

    Réputé protecteur du bétail, il a inspiré le dicton : Sant Herbot, aman leiz ar ribot (Saint Herbot, du beurre plein la baratte).

     

     -o-o-o-o-o-o-


    les Saints déjà présents autour de la butte.


    Note personelle très inspirée :

    "Visiteurs, du haut de cette butte, 1000 Saints vous comtemplent"

    A méditer, tel Napoléon !

     

    1, 2, 3, soleil

    Saint-Brieuc surveille le clocher de la chapelle.

    Dicton : De la pluie le premier jour de mai, Ote aux fourrages de la qualité


     

    1, 2, 3, soleil

    Saint-Corentin et Saint-Samson admirent la chapelle Saint-Gildas pour l'éternité...


    Le Tossen-Sant-Gweltaz offre aux visiteurs, un  panorama unique. On peut appercevoir les plus proches clochers de nombreuses communes des Côtes d'Armor mais aussi ceux du Finistère, admirer les Monts d'Arrée, les montagnes noires ou la rade de Brest par temps clair. A voir également, au pied de la butte, la chapelle Saint-Gildas.


    1, 2, 3, soleil

     Saint-Corentin.

     

    1, 2, 3, soleil

     Saint-Patern.

     

    1, 2, 3, soleil

     Saint-Malo.

     

    1, 2, 3, soleil

     Saint-Patern,

     Dicton : Quand de Saint-Paterne vient la saison, la chaleur vient pour de bon.

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires